Archives pour la catégorie SEO

Search Engine Marketing ou SEM, de quoi s’agit-il ?

Certaines personnes confondent souvent le SEM aux techniques de webmarketing utilisées pour optimiser le positionnement d’un site web sur les résultats des moteurs de recherche comme Google. Or, ce terme est le regroupement de ces dernières. Elles sont au nombre de trois : le SEO, le SEA et le SMO. Pour bien débuter en référencement, mieux vaut comprendre le principe de chacune de ces stratégies web.

Le SEO ou Search Engine Optimization

Communément appelé référencement naturel, le SEO ou optimisation des moteurs de recherche est un ensemble de techniques ayant pour but d’améliorer le classement d’un site web sur les résultats de Google et confrères. Pour ce faire, les spécialistes en SEO utilisent différentes méthodes telles que la création de contenu pertinent et original (marketing de contenu) et le Netlinking (génération de liens externes pointant vers son site web). Certes, les démarches prennent souvent du temps, mais les résultats assurent une meilleure visibilité sur le long terme.

Le SEA ou Search Engine Advertising

Traduit en français « publicité sur les moteurs de recherche », le SEA consiste en l’achat de mots ou expressions clés sur Google, Yahoo, Bing… Contrairement au SEO, le référencement payant permet de se positionner sur les SERPs des moteurs de recherche en peu de temps. Cela s’explique par le fait qu’on choisit des termes particuliers pour apparaître sur la première page de Google. L’outil couramment utilisé est Google AdWords, mais d’autres plateformes comme Facebook proposent aussi ce genre de service avec Facebook Ads. Dans tous les cas, le SEA vient en complément du SEO pour booster le classement d’un site web sur Google.

Le SMO ou Search Media Optimization

Pour finir, il y a ce que l’on appelle SMO ou optimisation des médias sociaux. Ces derniers regroupent tous les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Google+, Instagram… ainsi que les plateformes professionnelles telles que LinkedIn et Viadeo. L’objectif est d’améliorer la visibilité d’une marque sur ces médias sociaux en créant ses propres communautés. Cela permet de créer une meilleure relation entre les internautes et l’entreprise. Le spécialiste qui travaille sur ce genre d’activité est ce que l’on appelle aujourd’hui le « community manager ».

Optimisation du référencement des images d’un site

Le SEO, le Search Engine Optimization, regroupe l’ensemble des techniques destinées à optimiser le positionnement de votre site Internet dans les moteurs de recherches. Pourquoi ? Pour être le plus visible possible et ainsi visité et convertir des visiteurs en clients.

L’une de ces techniques fondamentales porte sur les images.

Pourquoi référencer des images ?

Son importance a longtemps été méconnue et même négligée. Pourtant, les images font partie intégrante d’un bon référencement. Le visuel est choisi avec soin, et en arrière-plan, son traitement doit être tout autant chouchouté.

L’intérêt est double. Tout d’abord pour que votre site bénéficie d’un bon référencement et, d’autre part, pour que l’image soit suggérée, si tentée qu’elle ait été bien référencée. Et votre image pourra ainsi, à elle seule, générer du trafic vers votre site.

Comment référencer des images ?

Tout d’abord, le nom des images : il doit comporter les mots clefs. Par exemple, si vous mettez la photo de votre magasin et la nommez magasin.jpg, aucune chance de savoir que votre boutique vend des vêtements de sports dans votre ville. Et les moteurs de recherches ne sauront donc pas faire de lien entre votre image et la requête de l’Internaute. Les tirets sont conseillés, par exemple préférez boutique-fitness-frejus.jpg à boutiquefitnessfrejus.jpg.

Ensuite, la balise alt (texte alternatif) : ce texte a souvent été considéré comme uniquement destiné à s’afficher lorsque le visuel ne l’est pas. Or, il est également (et surtout) à destination des moteurs de recherches et est donc fondamental dans votre œuvre de référencement. Il permet d’y insérer des mots clefs supplémentaires à ceux glissés dans le nom de l’image. Autant dire que c’est favorable au référencement de l’image et du site. Mais attention, ne commettez pas l’erreur inverse d’en abuser, sinon les pénalités vous guettent à l’arrivée.

Le format de l’image : privilégiez les formats optimisés (qualité / taille) et lisibles par tous les moteurs de recherches – jpg, png, gif de préférence.

La taille de l’image : les attributs de taille (largeur : width et hauteur : height) doivent être renseignés et autant que possible correspondre à la taille originale. N’utilisez jamais une image de 1200×800 px si vous ne l’affichez que en 300*200 px. Pourquoi ? Parce que le temps de chargement serait inutilement alourdi (d’autant si vous commettez la même erreur à plusieurs reprises dans une même page). La conséquence : voir partir des internautes qui n’auront pas la patience d’attendre le chargement. Et pas seulement, car avant cela, les moteurs de recherches pénalisent le positionnement des sites trop longs à s’afficher.

Les textes avoisinant : qu’il s’agisse du titre, de la légende de l’image ou encore du contenu de la page, les moteurs doivent y trouver un rapport pour favoriser le référencement. Si vous postez une image de chaussons de danse dans une page traitant de fiscalité, vous troublez les robots qui travaillent sur votre référencement et n’atteindrez pas les résultats positifs escomptés.

Le sitemap pour vos images

Quand vos images sont bien optimisées, vous n’oublierez pas de créer un fichier sitemap rien que pour elles !