Archives de l’auteur : Kurt Phillips

Les stratégies d’un bon Community Manager

L’importance d’un bon Community Manager s’est accrue avec le développement explosif des réseaux sociaux. Devenant acteurs et créateurs des évènements et de la communication, les internautes passionnés rivalisent d’ingéniosité pour être les meilleurs dans ce domaine. Un animateur de communauté en est également le fédérateur et le gestionnaire. Il se sert des nouvelles tendances pour élaborer des stratégies infaillibles afin d’élargir la popularité et l’audience d’une marque.

Un contenu live naturellement immersif

L’apparition des photos à 360° et la diffusion de vidéos live créent de nouvelles opportunités dont les entreprises raffolent. En effet, ces contenus immersifs permettent aux clients de devenir de principaux acteurs des publications d’une marque. Cette interaction issue d’une technologie innovante est bénéfique à tous. Elle génère de l’authenticité, de la proximité et donc de la confiance entre une marque et son public cible.

La pratique du story-telling

Les contenus exclusifs et éphémères disponibles sur un laps de temps assez court attirent particulièrement les internautes. Le story-telling est de plus en plus prisé par les plateformes du fait des avantages considérables qu’il génère. En effet, cette pratique suscite l’envie en créant un sentiment d’urgence. Les clients se sentent valorisés et chouchoutés du fait que ces contenus leur sont destinés en exclusivité.

Les chatbots : une tendance à ne pas négliger

En termes de relation client, ces modules de dialogue performants sont une excellente alternative pour une société. L’intelligence artificielle des chatbots permet à une enseigne de créer et de maintenir un lien avec ses clients. Répondant à un désir d’autonomie, cette pratique permet de satisfaire les besoins du cœur cible à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Utiliser WhatsApp

De plus en plus de Community Manager se servent de la messagerie WhatsApp pour le service client d’une entreprise. Cette application particulièrement facile à utiliser met immédiatement en relation une enseigne et ses clients. Sur laptop, PC, smartphone ou tablette, la disponibilité du service client est un point fort pour l’amélioration et la modernité d’une marque.

L’importance des instants articles

Cette pratique tendance lancée par Facebook affiche des nouvelles venant de célèbres blogs ou de la presse directement sur la plateforme. Ces instants articles permettent aux internautes de s’informer en visionnant immédiatement les nouveautés venant d’une marque. Ils ont étés conçus pour s’adapter aux supports mobiles afin d’être disponibles à tout moment.

Comment réussir sa publicité en ligne ?

L’internet et les réseaux sociaux sont des outils de communications permettant de diffuser des annonces auprès des cibles les plus susceptibles d’être intéressés par un quelconque produit en service. On parlera ici de publicité en ligne. Toutefois, il va de soi que quelques paramètres doivent être pris en compte pour la mise à bien de ce procédé.

Les étapes à suivre pour insérer une publicité en ligne

Avant de concevoir et mettre une publicité en ligne, il est recommandé de déterminer les objectifs de la campagne au préalable. Il faut donc déterminer si l’annonce est destinée à vendre des produits, à conquérir des clients ou encore à obtenir une réputation. De la même façon, les professionnels devront avoir un site web à jour afin que les clients puissent y cliquer et en connaitre plus sur leurs activités. Cette qualité leur permettra d’ailleurs d’avoir un suivi régulier des besoins des consommateurs.

D’un autre côté, il importe d’identifier les cibles et les consommateurs. Les experts recommandent particulièrement de faire une sélection de communauté plutôt que de solliciter le client final. De ce fait, l’atteinte de nombreux clients est garantie. Il est également conseillé de visualiser les publicités des concurrents pour plus de performance. Pour ce qui est des formats, vous pourrez adopter des couleurs et tons vifs, mais aussi décalés pour diversifier les cibles. Dans tous les cas, les diverses sociétés ont rapidement compris que la diffusion d’une campagne attractive sur différents sites est primordiale pour améliorer sa visibilité.

Les avantages des publicités en ligne

Grâce aux publicités en ligne, les entreprises peuvent cibler avec précision les clients les plus intéressés par leurs produits. De ce fait, elles pourront filtrer ceux qu’elles détermineront comme n’étant pas de clients potentiels. De plus, les professionnels peuvent atteindre plusieurs individus à la fois, car la majorité des consommateurs priorisent aujourd’hui l’achat sur internet pour une question de praticité.

D’un autre côté, lancer des publicités en ligne permettra de faire un suivi sur les personnes qui ont cliqué sur votre campagne. Vous aurez ainsi un aperçu sur le nombre de cibles qui peuvent aimer vos produits et vos services et de savoir leurs comportements sur votre site.

Un autre atout considérable des annonces en lignes concerne l’occasion d’atteindre des cibles potentielles à travers de nombreux supports dont des téléphones portables, des laptops ou encore des tablettes. Le résultat est donc optimal.

Comment devenir community manager ?

Le métier de community manager est très en vogue, notamment avec le développement des réseaux sociaux. En tant qu’entreprise, il n’est pas toujours évident de pouvoir consacrer du temps à la gestion des médias sociaux, et c’est pour cela qu’il est intéressant de faire appel à un community Manager. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir comment exercer cette profession.

Le rôle d’un community manager

Le community manager est le spécialiste des communautés web, et travaille généralement pour le compte d’une agence ou d’une entreprise. Lorsqu’il est employé au sein d’une entreprise, ce dernier aura alors pour mission de gérer tous les échanges avec les internautes. Il sera également chargé de publier de nouveaux articles sur les réseaux sociaux, et d’assurer la réactivité de l’entreprise en ligne. Le community manager devra communiquer parfaitement les valeurs de l’entreprise, conseiller, et promouvoir bien évidemment. Afin d’atteindre ses objectifs, le community manager dispose de divers moyens. En effet, il peut faire appel aux réseaux sociaux tels que Facebook ou encore Twitter, mais également gérer un blog.

Bien évidemment, il est important de retenir que le community manager ne doit pas uniquement prendre en charge la communication en ligne. Il devra ainsi fréquemment analyser ses résultats, produire du contenu rédactionnel, trouver des images et des photos, etc.

Les études nécessaires

Bien évidemment, on ne devient pas community manager du jour au lendemain. Il est nécessaire comme pour de nombreuses professions de réaliser certaines études. Différentes possibilités s’offrent à vous que ce soit deux années après le baccalauréat (BTS ou DUT), l’intégration d’une école de communication ou encore un diplôme de l’institut d’études politiques avec une formation en communication online.

Les évolutions de carrière sont possibles en tant que community manager. Vous avez la possibilité de vous spécialiser dans le e-commerce, la gestion des réseaux sociaux, la communication ou encore la publicité. Une évolution vers chef de projet est également possible où le salaire sera certes plus intéressant, mais les responsabilités seront également plus conséquentes.

Ainsi, avec un brin de motivation et si vous n’avez pas peur de la concurrence rude sur le marché, vous pouvez devenir community manager.

Comment rentabiliser votre blog

Vous tenez un blog à vos heures perdues et vous aimeriez bien en dégager un petit gain ?  Il existe quelques méthodes qui peuvent vous permettre de gagner de l’argent grâce à votre blog. Bien sûr, pas de quoi devenir riche mais avec de la patience, vous arriverez peut-être à avoir une centaine d’euros de plus à la fin du mois.

Essayez Adsense, la régie publicitaire de Google

Vous voyez toutes ces fenêtres de pub qui s’ouvrent sur vos pages internet, pourquoi ne pas en profiter vous aussi ?  Vous trouverez sur la Toile plusieurs plateformes d’annonces publicitaires mais la plus connue et la plus utilisée est sans doute Google Adsense. Sur cette plateforme, vous blogueur amateur êtes en contact avec des entreprises, des marques ou des sites internet, qui veulent se faire de la publicité. Le but pour vous est de leur proposer un espace publicitaire sur votre blog. Attention, ce n’est pas vous qui choisissez la pub que vous diffusez sur votre site. C’est Google qui génère des publicités différentes en fonction des préférences de navigation de chaque visiteur.  Selon le thème et l’audience de votre blog, chaque clic sur une bannière publicitaire peut vous rapporter entre 5 et 50 centimes d’euros. Plus vous avez de visites, plus vous augmentez vos chances de gains.

L’affiliation

Le programme d’affiliation est un bon moyen pour gagner quelques euros facilement. Le principe est simple : vous faites la promotion d’un produit en vente sur un autre site et à chaque fois qu’un de vos visiteurs clique sur la pub pour commander le produit, vous touchez une commission. Le meilleur programme d’affiliation est celui proposé par Amazon ; Amazon Partenaire. Si vous n’aimez pas Amazon, pas de soucis, la plupart des grandes marques proposent également ce programme. L’avantage comparé avec Adsense c’est que dans le cadre de l’affiliation, c’est vous qui choisissez avec qui vous souhaitez être associé. Pour ne pas avoir l’impression d’harceler vos lecteurs, vous pouvez aussi placer des bannières publicitaires sous des liens hypertextes contenus dans vos articles. Sachez cependant que les commissions sur des produits physiques ne sont pas très importantes. Préférez plutôt faire la publicité d’books.

 

Vendez votre ebook sur votre blog

La création de contenu reste la meilleure façon de gagner de l’argent avec votre blog. Si vous êtes sûr que vos articles plaisent à vos lecteurs, pourquoi ne pas mettre à leur disposition un ebook que vous aurez écrit vous-même de vos petites mains ? Vous vous sentez l’âme d’un coach ? Réalisez alors des vidéos à l’intention des internautes pour leur donner des conseils ou des explications sur un sujet bien précis. Si la création de contenus est rentable, c’est la méthode qui vous réclamera le plus de temps et d’implication personnelle.

Vous voilà maintenant au courant des quelques méthodes permettant de rentabiliser un blog. N’oubliez pas que la réussite ne vient pas du jour au lendemain, vous devez persévérez tous les jours. Votre blog doit être vivant, si vous l’oubliez pendant quelques temps, vous aurez moins de visiteurs et vos bannières publicitaires ne vous serviront plus à grand chose.

Comment développez votre stratégie marketing sur les réseaux sociaux

Saviez-vous que chaque jour un internaute passe en moyenne 1h30 de connexion sur internet ? Que fait-il en 1h30 ? Il s’informe sur des produits, il lit des articles, il échange avec d’autres internautes et il achète sur des sites d’e-commerce. Si vous voulez attirer de nouveaux clients, ne vous contentez plus de leur envoyer des prospectus dans leur boite aux lettres. Soyez présent durant leur temps de connexion sur les réseaux sociaux. Comment faire, allez-vous demander ? Découvrez quels sont les réseaux sociaux où apparaître, définissez vos objectifs et mettez en place une stratégie de communication percutante.

Quels sont les médias sociaux influents aujourd’hui ?

Par médias sociaux, on entend toutes les plateformes digitales accessibles par Internet et qui permettent à leurs membres de se réunir en communauté. Les internautes peuvent alors intégrer des réseaux d’amis ou professionnels et participer à la vie de ces réseaux. Parmi les réseaux sociaux les plus connus, on peut citer Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Pinterest et Youtube. Leur facilité d’utilisation a transformé le rôle de l’internaute. De simple spectateur, il devient prescripteur et peut participer à la création d’un produit qui lui tient à cœur. Les réseaux sociaux deviennent des lieux d’écoute et une nouvelle relation client-entreprise voit le jour. Les entreprises ont donc intérêt à être présentes sur les réseaux sociaux afin de communiquer avec leurs clients et de mettre en place une stratégie de marketing digitale appropriée.

Pourquoi définir une stratégie marketing sur les médias sociaux ?

Les clients aiment bien se sentir privilégiés par rapport aux autres et veulent s’impliquer dans la vie de leurs entreprises favorites. Instaurer un programme de fidélisation de ses clients peut avoir un coût important, qui se réduit considérablement avec l’utilisation des réseaux sociaux. En y étant présent et en y adaptant vos contenus, vous faites partie de la vie de vos clients qu’ils viennent dans vos locaux ou non. Encore faut-il savoir comment leur parler. Suivez les étapes que nous vous indiquons, et votre stratégie réussira, quels que soient vos objectifs marketing.

Votre stratégie sur les réseaux sociaux en quatre étapes :

  • Attirer l’internaute en leur donnant des articles de qualité avec du contenu intéressant.
  • Stimuler votre communauté en les invitant à témoigner de leur satisfaction ou de leur insatisfaction.
  • Faire participer les internautes en leur proposant des discussions pertinentes ou des jeux-concours.
  • Les inciter à partager vos articles sur d’autres réseaux sociaux, pour attirer de nouveaux visiteurs.

Pas de contenu, pas d’intérêt

Ecrire pour les réseaux sociaux demande de répondre à des critères précis. Avant toute chose, il est bon de savoir que seuls 16% des internautes lisent l’intégralité des pages sur lesquelles ils surfent. En général, on balaie les pages du regard, à la recherche d’informations pertinentes. Vous devez donc faire très attention à ce que vous écrivez, notamment au nombre de mots que comportent vos phrases. Une phrase trop longue ou avec trop de signes de ponctuation ennuie. Le mieux est de faire des phrases brèves, de construction simple. N’essayez pas d’expliquer plus d’une idée par phrase. Par ailleurs, n’écrivez pas juste pour écrire et comptabiliser un maximum de mots. Créez du contenu intéressant pour donner envie à vos lecteurs de vous lire jour après jour et de vous recommander autour d’eux.

Comment utiliser Google Analytics pour augmenter son trafic

Vous avez un blog qui marche plutôt bien mais vous aimeriez générer plus de trafic ? Comment savoir ce que les internautes aiment sur votre blog, combien recevez-vous de visites par jour ? Quels articles sont les plus lus ?

Peut-être que vous ne le savez pas encore mais Google met à votre disposition un outil infaillible pour analyser vos statistiques et améliorer vos performances. Il s’agit de Google Analytics. Voyons de quoi il s’agit et comment l’utiliser à bon escient ?

Des statistiques à votre service

Google Analytics est un outil de statistiques gratuit pour les sites de moins de cinq millions de vues par mois et est utilisé par plus de dix millions de sites dans le monde. Que vous soyez blogueur, chef d’une petite structure ou gérant d’une grosse société, profitez des statistiques pour vous aider à mesurer les performances de votre blog ou de votre site de e-commerce. Vous avez accès à un nombre incalculable de données mais toutes ne sont pas pertinentes. Ses fonctionnalités et ses indicateurs les plus simples sont à la portée de tous, à l’aide de rapports prédéfinis. Les maîtriser et savoir ce qu’ils signifient vous permettent d’analyser votre trafic et par la même occasion, de mettre en place de nouvelles stratégies pour l’augmenter.

Les 10 indicateurs les plus importants à observer

  • Le nombre de visites : l’indicateur le plus simple et en même temps le plus éloquent. Plus vous avez de visites, plus votre blog est intéressant et plus vous générez de trafic.
  • Le nombre de visiteurs uniques : combien de nouveaux visiteurs viennent visiter vos pages.
  • Le nombre de pages vues : le nombre total de toutes les pages vues permet de savoir si votre contenu, de manière générale, intéressant.
  • Le nombre de pages vues par visite : démontre l’intérêt du lecteur pour vos articles.
  • Les pages les plus vues : quels articles rencontrent le plus de succès auprès de vos visiteurs.
  • Les sources : de quels sites viennent vos visiteurs.
  • Les mots-clés : quels mots-clés sont tapés par les internautes dans les moteurs de recherche pour tomber sur votre blog.
  • Le nombre de nouvelles visites : le nombre de visiteurs récurrents qui reviennent sur votre blog.
  • Le taux de rebond : quel est le pourcentage de personnes qui quittent votre blog après avoir lu une seule page. Cet indicateur est important pour Google car si un visiteur quitte le site aussi vite, c’est que son contenu n’est pas pertinent.
  • Le flux de comportement : parcours réalisé par le visiteur sur le blog. Quelles catégories ont été visitées, quels ont été les produits consultés, etc.

Comment optimiser son blog grâce aux données collectées

Le nombre de pages vues par visite, la durée moyenne et le taux de rebond vous donnent des indications précieuses sur l’intérêt de votre blog et de vos thématiques.  Ces indicateurs vous permettent également de savoir si la navigation sur votre blog est fluide et facile. Si vous constatez que beaucoup d’internautes visitent tout votre blog, cela  voudra dire qu’il est facilement accessible. Si au contraire, votre taux de rebond est important, vous pouvez essayer de créer un menu navigant ou des liens vers d’autres articles, à l’intérieur de certains de vos articles qui plaisent.

Grâce aux pages les plus vues, découvrez quels sont vos articles qui cartonnent le plus. Rien ne vous empêche alors d’en écrire d’autres du même style ou de retwitter certains anciens pour attirer plus de visiteurs.

Passons maintenant aux sources. En étudiant à partir de quels sites viennent vos visiteurs, vous pourrez développer votre présence sur ces derniers.

Comme on a pu le voir, Google Analytics est un puissant outil d’analyses statistiques. En le maîtrisant, vous n’aurez plus aucune excuse pour ne pas optimiser votre blog.

Comment créer sa propre Newsletter

Vous souhaitez créer votre newsletter, mais ne savez pas exactement comment vous y prendre. Suivez ce guide afin de réussir la vôtre en un tournemain.

Tout d’abord, il ne faut pas confondre newsletter HTML et simple newsletter. Si vous souhaitez créer une newsletter HTML, ce sera plus compliqué. Faites appel à un professionnel s’il s’agit d’en créer une pour le compte d’une entreprise.

Le bon choix du service d’envoi

Vous devez choisir votre Service d’Envoi, c’est-à-dire votre messagerie. Cela peut être Outlook, Gmail ou autre. Si votre diffusion excède les 200 mails par jour, votre fournisseur d’accès Internet pourrait fermer votre compte ou le bloquer. Les services d’envoi de mails disposent d’un éditeur HTML. Ils proposent leurs prestations ainsi que des modèles prêts à l’emploi que vous pouvez personnaliser à divers tarifs. Certains outils d’emailing sont gratuits en contrepartie d’une publicité. À vous de voir ce qui vous conviendra.

Les logiciels à utiliser

Bien qu’il soit assez complexe de créer soi-même sa newsletter HTML, ce n’est pas impossible. Dénichez des éditeurs HTML gratuits sur Internet et trouvez la bonne solution d’emailing responsive intégrée qui correspondra à vos besoins.

Créer un Template de newsletter

Une newsletter HTML ne doit pas excéder 600 pixels de large afin d’être facile à lire. Il se peut que votre Template ne soit qu’un tableau incorporant des images ou votre logo. Sachez qu’il faut au minimum 50% de texte et limiter les images diffusées.

Éviter les encodages

Il est conseillé de créer du contenu dans un Editeur de Texte. Cette solution permet de perdre la mise en forme de Microsoft WORD et d’éviter les caractères étranges que peut contenir un formatage en copier-coller. Il vous suffira ensuite d’ouvrir le Template et de copier-coller le contenu que vous avez conçu. Puis sauvegardez l’édition sur votre disque dur en changeant l’appellation afin de ne pas écraser le Template d’origine servant de modèle.

Anti-Spam

Pour que votre newsletter ne soit pas considérée comme un Spam, il est préférable d’en évaluer le contenu. Des services spécialisés peuvent réaliser cette évaluation en étudiant vos textes, les images et couleurs qu’ils contiennent. Vous devrez procéder à des changements si le résultat du test s’avère être positif. Souvent, ce n’est qu’une question de majuscule, point d’exclamation ou la répétition du mot « gratuit ».